Encourager élèves à passer à l’action pour les droits de la personne

Beaucoup d’élèves au Canada constatent des injustices dans leur école, dans leur communauté et dans le monde qui les entoure, mais ne savent pas forcément quoi y faire.

C’est en train de changer, grâce au soutien que vous apportez à un programme novateur intitulé « Passez à l’action ».

La nécessité d’un tel programme est apparue il y a plusieurs années. L’enseignant Graham Lowes aidait ses élèves à se familiariser avec des questions relatives aux droits de la personne, mais s’est rendu compte que les élèves avaient un sentiment d’impuissance après avoir entendu des récits de violations des droits de la personne.

Graham savait que cette méthode d’enseignement ne convenait pas à sa classe. Il voulait que ses élèves se sentent impliqués et responsabilisés en parlant des droits de la personne.

C’est là que des personnes bienveillantes comme vous sont intervenues.

Trois jeunes présentent le livre qu’elles ont écrit sur l’égalité. (CMHR, Aaron Cohen)

Passez à l’action

Grâce à votre soutien, Graham (aujourd’hui gestionnaire de l’éducation et de la conception des programmes au Musée) a mis au point une nouvelle méthode d’éducation aux droits de la personne qui permet d’aller au-delà de la simple connaissance d’un enjeu.

C’est ainsi qu’est né le programme Passez à l’action.

En donnant en exemple les histoires de personnes qui sont passées à l’action pour les droits de la personne, comme Malala Yousafzai, le programme aide les élèves à passer du statut de « témoin passif » à celui de « défenseur·e ».

Grâce à ce programme, les élèves apprennent à reconnaître l’injustice, à connaître leurs forces personnelles et à les utiliser pour créer le changement – autant de caractéristiques clés d’un·e défenseur·e des droits de la personne.

Le programme Passez à l’action se termine également par un projet final spécial. Pour approfondir la matière apprise, les élèves choisissent un sujet relatif aux droits de la personne et créent quelque chose pour inspirer les autres.

Parmi les projets précédents, on trouve aussi bien un roman illustré sur la vie d’une personne réfugiée qu’un défilé de mode attirant l’attention sur le manque d’eau potable.

Ces projets aident les élèves à consolider la matière apprise et à inspirer d’autres personnes à passer à l’action grâce à des expos-vitrines leur permettant de présenter leur travail. C’est un peu comme une expo-sciences, mais avec des projets créatifs sur les droits de la personne.

Une personne interagit avec le projet d’une élève lors de l’expo-vitrine Passez à l’action de l’année dernière. (CMHR, Aaron Cohen)

L’avenir de Passez à l’action

Et le programme continue de croître. Grâce à de généreux donateurs et donatrices comme vous, de plus en plus d’écoles au pays utilisent le programme et organisent des expos-vitrines Passez à l’action dans leurs communautés.

Pas plus tard que cette semaine, une division scolaire entière d’Edmonton a organisé une expo-vitrine Passez à l’action pour souligner le travail de ses élèves dans le cadre du programme.

Une élève d’Edmonton explique son projet sur les déchets dans l’océan. (CMHR, Jason Franson)

Merci beaucoup de soutenir un travail aussi important que le programme Passez à l’action. Vous investissez dans notre avenir en soutenant ces jeunes défenseur·e·s empathiques qui désirent faire changer les choses.

Si vous souhaitez voir les résultats de ce programme en personne, nous vous invitons à assister à la prochaine expo-vitrine Passez à l’action qui aura lieu le 23 mai au Musée canadien pour les droits de la personne. Vous pouvez obtenir plus de détails et vous inscrire pour assister à l’expo-vitrine ici.