L’impact de votre don


Les Amis du Musée canadien pour les droits de la personne travaillent en collaboration avec le Musée canadien pour les droits de la personne pour que tous et toutes puissent avoir la chance d’accéder à de l’information sur les droits de la personne — surtout les jeunes comme Eman.

L’histoire d’Eman n’est qu’un exemple des effets que votre don a sur chaque élève qui a la chance de visiter le Musée. En soutenant les expositions, les expériences et la programmation éducative du Musée, votre don aura des effets qui se répercuteront sur de nombreuses générations après vous, favorisant la création d’un monde meilleur et plus égal pour tous et pour toutes.

Je voulais aller au Musée depuis longtemps, alors j’étais vraiment contente d’apprendre que ma classe y allait. Ma sœur est en 11e année et elle y est allée et elle m’a dit que c’était vraiment bien et qu’il ne fallait pas rater cette chance.

Pour l’instant, à l’école, je réalise un projet sur les pensionnats indiens, et c’est l’une des raisons pour lesquelles je voulais tellement aller au Musée. Notre classe a fait l’exercice de la couverture. Ça nous apprend des choses sur les relations entre les peuples autochtones et non autochtones depuis l’arrivée des premiers colons. J’ai vraiment aimé cet exercice, parce qu’il fallait vraiment participer, et ça, c’est différent de ce qui se passe d’habitude dans les musées, où il faut juste écouter parler.

Ce qui m’a également beaucoup plu, c’était les objets et d’en apprendre sur les choses qu’utilisaient les peuples autochtones, parce que je n’avais jamais vu ça avant.

Quand je suis revenue à la maison, j’ai parlé avec ma mère et son amie du Musée et des pensionnats, et l’amie de ma mère s’est mise à pleurer. Elle est travailleuse sociale et elle a parlé avec des personnes qui sont passées par les pensionnats et quand elle m’a entendue parler de ce que j’avais vu au Musée, ça l’a vraiment touchée.

Ma visite au Musée m’a amenée à regarder comment je vis. J’ai appris qu’il faut traiter tout le monde de la même façon, et à partir de maintenant je serai plus gentille et je ne jugerai pas les gens d’après l’endroit d’où ils viennent. Je savais que je dois être aimable avec les gens, mais ma visite au Musée m’a vraiment fait comprendre ce que ça veut dire et comment je peux m’y prendre pour faire mieux.

– Eman, 7e année