L’impact des excursions virtuelles au MCDP

Quand je suis devenue enseignante, je savais qu’il y aurait des difficultés.

Mais je n’avais pas prévu que – plus de huit ans après le début de ma carrière – j’enseignerais pendant une pandémie mondiale.

Alors que les écoles de Calgary se tournaient vers l’apprentissage en ligne, il est rapidement devenu évident que nous devions aborder les choses différemment, que les choses allaient stagner facilement. Nous devions nous adapter et trouver des moyens de capter l’attention et l’imagination des élèves, une tâche rendue encore plus difficile que d’habitude dans les circonstances.

Nous devions également les aider à grandir en tant que jeunes adultes. Ils doivent devenir des leaders qui s’opposent au racisme, au sexisme, à l’intimidation et à toutes les formes de discrimination, et qui rendent notre monde meilleur pour tout le monde.

C’est alors que j’ai découvert les excursions virtuelles proposées par le Musée canadien pour les droits de la personne.

Mes élèves de 9e année en sciences humaines devaient se familiariser avec la Charte canadienne des droits et libertés, et cela s’inscrivait tout naturellement dans l’un des programmes virtuels du Musée, « Dialogue sur les droits de la Charte ». Ce programme aide les élèves à comprendre les différents points de vue sur les droits de la personne et comment ces droits façonnent leur vie quotidienne.

Avec mes collègues, j’ai organisé la participation de 108 élèves de quatre écoles différentes de Calgary. L’expérience a été incroyable. Le personnel éducatif du Musée était sympathique et accessible et a créé une ambiance sécuritaire permettant à nos élèves de s’ouvrir, ce qui n’est pas toujours facile quand on a affaire à des adolescents et des adolescentes.

La réponse des élèves a été formidable. Je pouvais voir la façon dont ils communiquaient avec le personnel du Musée et s’appuyaient sur les discussions en classe que nous avions déjà eues sur les droits au Canada. C’était également très émouvant de les voir se rapprocher et apprendre les uns des autres, et comprendre comment ils pouvaient être des leaders et agir en faveur des droits de la personne.

Mais il faut noter que notre excursion virtuelle n’a été possible que grâce à une subvention des Amis du Musée canadien pour les droits de la personne et au soutien de donateurs et donatrices comme vous. C’est pourquoi je vous demande de continuer à soutenir les Amis du Musée. Pouvez-vous verser 50, 100 ou 500 $ aujourd’hui? Jusqu’à présent, des gens comme vous ont aidé plus de 2 300 élèves à faire une excursion virtuelle au Musée. Chaque dollar que vous verserez aidera un plus grand nombre d’élèves à travers le Canada à vivre cette même expérience intéressante et enrichissante.

Parmi les difficultés de l’enseignement et de l’apprentissage dans le contexte de la pandémie, ce programme a été l’un des points lumineux. Je l’ai recommandé à des collègues enseignants et enseignantes ici à Calgary et là où j’ai commencé ma carrière au Nouveau-Brunswick.

L’année écoulée a été difficile pour tout le monde, qu’il s’agisse des personnes qui travaillent en première ligne et qui sont confrontées aux dangers très réels du virus au travail, ou des parents qui font des heures supplémentaires, jonglant avec les responsabilités du travail et les enfants à la maison. Mais nous ne pouvons pas perdre de vue le fait que cette pandémie touche également les jeunes et la façon dont ils interagissent avec le monde.

Nous avons donc été confrontés à un défi que nous n’avions jamais prévu : comment aider les élèves à traverser cette période difficile et sans précédent, tout en les aidant à apprendre et à grandir? Il a fallu un certain temps pour que tout le monde s’adapte à la routine de l’apprentissage en ligne. Mais une fois que c’était fait, je pouvais constater que les élèves étaient prêts à aller plus loin. Je suis tellement reconnaissante qu’à ce moment, nous avons pu faire notre excursion virtuelle au Musée pour en savoir plus sur les droits et les libertés au Canada.

C’était merveilleux de voir l’impact du programme. Je pouvais constater que les élèves établissaient des relations entre eux, qu’ils réfléchissaient plus profondément à la façon dont les droits et les libertés se concrétisent dans leur vie quotidienne. Et pas seulement dans leur vie. Nos élèves viennent de tous les horizons et ont des origines culturelles différentes. Ils ont donc une expérience différente des droits et des conséquences lorsque ceux-ci sont refusés ou ignorés. Être témoin de cette ouverture mutuelle sur ces expériences a été une grande satisfaction pour moi.

Il est tellement important de favoriser la confiance et la communauté entre les élèves de cette manière, non seulement pour leur apprentissage en classe aujourd’hui, mais aussi pour leur avenir. Ils auront tous et toutes l’occasion de prendre position contre le racisme, le sexisme, l’homophobie ou l’intimidation. Cette expérience les aidera à saisir ces moments et à défendre les droits de la personne.

Nous comptons sur les jeunes pour qu’ils deviennent des leaders qui feront ce qui est juste, même si cela peut être difficile, et des programmes comme celui-ci les aideront à réussir.

Après l’excursion virtuelle, nous avons relié leur apprentissage à des exercices portant sur les droits qu’ils ajouteraient à la Charte s’ils le pouvaient, ou sur la manière dont ils changeraient les droits que nous avons aujourd’hui. C’est vraiment inspirant de voir leur cerveau à l’œuvre, réfléchissant à la manière de rendre le monde plus juste, plus équitable et plus libre pour tout le monde.

Je vois encore les effets de cette excursion virtuelle dans les idées qu’ils partagent, et dans la compréhension et l’empathie qu’ils ont développées entre eux.

Lors des rencontres parents-enseignant.e.s, j’ai découvert à quel point les parents étaient reconnaissants et quel impact nous avions eu. En tant qu’enseignante, je sais que cela témoigne de l’importance d’introduire les droits de la personne dans nos classes, pendant la pandémie et après.

En réalité, cette expérience et son impact n’auraient pas été possibles sans la subvention que nous avons pu obtenir par l’intermédiaire des Amis du Musée canadien pour les droits de la personne. Nous n’avions tout simplement pas les fonds nécessaires. Avec tous les défis dans le monde autour de nous, cela signifiait beaucoup pour moi en tant qu’enseignante et pour mes élèves que cette barrière soit éliminée grâce à des donateurs et donatrices comme vous.

Je sollicite votre soutien pour que le Musée puisse continuer à créer des programmes innovants et intéressants comme celui-ci. Le Musée propose de nombreux programmes éducatifs virtuels – 19 excursions, leçons et visites – et je sais qu’ils ont touché plus de 2 300 élèves dans des salles de classe comme la mienne dans tout le Canada depuis le début de la pandémie. En ce moment, nous avons besoin de ces possibilités, et je vous écris donc pour vous demander de continuer à soutenir le Musée. Pouvez-vous contribuer 50, 100 ou 500 $ aujourd’hui? Cela fait toute la différence pour des enseignants et enseignantes comme moi et des élèves comme ceux avec qui je travaille tous les jours.

Cordialement,

Natalie Steeves
Enseignante, HD Cartwright School, Calgary

P.-S. L’enseignement pendant la pandémie s’accompagne de toutes sortes de nouveaux défis.  C’est pourquoi les excursions et les programmes éducatifs virtuels proposés par le Musée canadien pour les droits de la personne sont si importants. J’ai organisé une excursion virtuelle pour 108 élèves de Calgary afin de leur faire connaître la Charte canadienne des droits et libertés. Cette expérience a permis à mes élèves de se faire confiance les uns les autres, de rester engagés en classe et d’élargir leur réflexion sur les droits dans leur communauté. Je peux constater chaque jour l’impact que cela a eu sur leur compréhension de l’importance des droits de la personne et sur la manière dont ils peuvent être des leaders aujourd’hui et demain. Notre expérience n’a été possible que grâce à une subvention des Amis du Musée canadien pour les droits de la personne, soutenue par des donateurs et donatrices comme vous. Votre contribution rendra possible de nombreuses autres excursions virtuelles pour les élèves partout au Canada, alors faites votre don dès aujourd’hui. Il aura un impact formidable sur les éducateurs et éducatrices, les parents et les élèves des quatre coins du pays.